Share

Incidents dans le centre ville de Bruxelles : réaction de la police

Des magasins saccagés, du mobilier urbain détruit et des voitures incendiées : les émeutes qui ont éclaté dans le centre de Bruxelles quelques minutes après la qualification de l’équipe nationale marocaine de football pour la prochaine Coupe du monde en Russie ont laissé des traces. 300 personnes sont impliquées dans ces incidents. Aucune interpellation n’a été réalisé par la police.

Le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close salue l’intervention rapide des forces de l’ordre, qui ont agi « avec professionnalisme et circonspection ». La police « est extrêmement bien formée et était prête ». « Elle a gardé son sang-froid et donc pu réagir rapidement, ce qui a permis de limiter les dégâts, même si ceux-ci sont évidemment de trop pour les personnes qui les subissent », indique le bourgmestre dans une réaction à Belga.

Les forces de l’ordre qui n’ont pas interpeller de fauteurs de troubles. Une enquête est ouverte. Les enquêteurs vont se baser entre autres sur les caméras de surveillance pour identifier des individus à l’origine des dégâts.

Explication d’Olivier Slosse, commissaire de la zone de police Bruxelles-Capitales Ixelles au micro de Diane Warland et Marjori Fellinger

Leave a Comment